EXTRAIT DU COMMUNIQUE DU PRESIDENT GENERAL

- mis en ligne sur le site de la SNEMM- 11/1/2013 -

 

et voir décision de la 84° Section

de Longwy-Luxembourg     in fine.....

 

 

COMMUNIQUE

Lors du conseil d'administration à huis clos du 8 janvier 2013, les administrateurs ont été amenés à réfléchir et à s'exprimer sur la reconnaissance du 19 mars comme journée du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d' Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

Après avoir débattu, ils ont estimé qu' en reconnaissant cette date, c' est vouloir ignorer officiellement les 152 militaires tués après le 19 mars 1962, les 422 blessés, les 162 enlevés et disparus. C'est vouloir ignorer les massacres de milliers d'européens et de harkis, c'est vouloir ignorer la publication d'un timbre poste algérien, il y a quelques années sur lequel était écrit: "19 mars,fête de la victoire".

En leurs âme et conscience, les administrateurs et administratrices de la Société Nationale d' Entraide de la Médaille Militaire ont été invités par un vote à bulletin secret à répondre à la question suivante: En toute connaissance de cause, souhaitez vous que notre Société soit présente avec son emblème le 19 mars sous l' Arc de Triomphe à Paris ? A la majorité absolue des présents soit 15 voix sur 15, la réponse est NON.

 

Dans sa grande sagesse, le conseil d'administration laisse toutefois, comme par le passé, toute latitude à ses présidents de sections et d'U.D de participer ou pas aux cérémonies locales. Il émet le souhait que les drapeaux restent dans leurs fourreaux.

 

Le Président général rappelle que le Président de la République confirme que cette loi n'a pas pour effet d'abroger la date du 5 décembre et ne saurait, en aucun cas, occulter le souvenir des drames survenus au lendemain du "cessez le feu" le 19 mars 1962.

La Société Nationale d' Entraide de la Médaille Militaire rappelle son attachement à la date du 5 décembre.

François GELLIBERT

Président général

 

 

 

suite au premier e-mail, complément d'explications

concernant la décision prise par les Administrateurs

-----------------------------

 

 

 

Date: Wed, 20 Feb 2013 11:08:12 +0000

To:     tous les Pdts d'UD pour transmission à SLMM

Subject: TR: Fwd: timbres de la victoire sur la France

From:..........@snemm.extranet-e.net

 

 

Messieurs les Présidents d' U.D,

 

Je vous demande de transmettre ce mail le plus rapidement possible à tous les Présidents de sections. Je pense qu'il est suffisamment explicite et vous comprendrez mieux ce qui a motivé la décision du Conseil d'Administration de la SNEMM.

Je vous rappelle que l'armistice = cessez le feu de 1940 a été signé le 22 juin 1940 entre le 3ème Reich et la France. Il devenait applicable le 25 juin 1940 à 0h35. Ma question est simple: avez-vous pour habitude de vous recueillir devant nos monuments aux morts tous les ans à cette date à la mémoire des 58 829 soldats tués au combat ? Avez-vous pour habitude de commémorer une défaite ?

Certains voudraient déformer cette décision afin de faire croire à nos compagnons d'armes et de misère de la FNACA qu'elle est l'expression d'un rejet des médaillés militaires, adhérents aussi à cette association. C'est faux. Je vous demande donc de veiller à ce que cette désinformation cesse très rapidement. Quelques soient les générations et les conflits, soyons heureux et fiers de porter notre si belle médaille. Elle doit être un signe de rapprochement et non de division.

Je vous demande de veiller à la lecture de ce message soit lors des assemblées générales ou de le faire diffuser à tous nos sociétaires.

François GELLIBERT

Président général.

 

 

 

 

 

 

 

 

Prise de position du Président Bellini

et de la 84° Section

 

 

Lors de l'AG 2012 le 3 février 2013, à Longwy, l'accent est également mis sur le recrutement et connaissance est donnée quant à la position prise par la SNEMM en ce qui concerne la commémoration du 19/3 à Paris.

 

Le Président BELLINI rappelle que la 84° Section n'est pas une association d'Anciens Combattants, elle accueille des membres décorés de la Médaille Militaire issus de tous les conflits.

Chacun a son vécu, son ressenti, son parcours, sa mémoire et sa culture. Ils sont eux-mêmes membres de telle ou telle association dont les positions à l'égard du 19/3 peuvent être opposées.

Toutes les réflexions et positions sont honorables. La mémoire est une passion et chacun la vit à sa façon.

Au Pays-Haut, l'hommage fait lors du 19/3 par de nombreux Elus et par la Fnaca -en particulier-, a toujours été rendu à toutes les victimes militaires et civiles, et ce sans occulter les événements tragiques après le 19/3.

 

Le Président de la 84° Section sera donc présent , avec le drapeau de la section, lors des cérémonies du 19/3, du 5/12 ainsi qu'au 16 octobre date qui commémore le soldat inconnu tué en Algérie.

 

L'assemblée présente a approuvé cette prise de position de la 84°.